Village de Sémur en Bourgogne

Forum Non-Officiel du Beau Village de Sémur.Bienvenue à vous !
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort...

Aller en bas 
AuteurMessage
Oderay

Oderay

Messages : 24
Date d'inscription : 05/03/2009

Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort... Empty
MessageSujet: Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort...   Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort... EmptyJeu 23 Sep - 22:15

***Il y a quelques mois, dans une cellule austere d'un couvent peu fréquenté...***

Des silhouettes de femmes en noires, chapelet en mains, marmonnent des ave maria en aspergeant une forme semi humaine, à moitié squelletique.

La femme est nue sous la grande chemis en toile de chanvre à moitié déchirée par sa propre folie et le "traitement" particuliers des nonnes recluses. Les mains enchainées, elle se tord de convulsion, l'oeil rouge et malsain en direction des nonnes. Plus de mots ne franchissent ses levres, juste un son rauque et grave, ...un cri d'animal

L'une d'elle chuchote en regardant la forme pestiférée d'un air de dégout :


"_ Mais pourquoi s'acharner? Elle devra bien mourir, on ne peut laissée cette "chose" revenir en liberté! Vous avez bien vu ma soeur ce qu'elle a fait soeur Anna ce matin!

_ Soeur Marie! Gardez la foi! Cette "chose" comme vous dites a un mari et un enfant, elle succombe juste aux fievres que la peste lui donne. C'est miracle si elle s'en sort vivante, voyez les bubons sous ses aisselles et ses bras, ils ne demandent qu'à éclore! Garder votre masque et continuez de l'asperger d'eau..et si cela ne la calme pas...Comme la derniere fois...le fouet lui saura donné pour la calmer
"

Sur ce, les trois femmes se signèrent et reprirent en choeur un charabia que la femme ne pouvait entendre et déchainait davantage sa haine.

***Encore plus tard ***

Allongée sur la paillasse humide, presque moisisante, j'ouvre un oeil, puis l'autre...Le soleil brille déjà haut dans le ciel et m'éblouie à travers la fenetre demi lune de ma cellule.
Voulant bouger, un bruit de chaine me glace le sang avant de me rendre compte que je suis enchainée au mur. Comme habit je n'ai plus qu'un bout de tissu qui me couvre à peine et des traces...violettes, rouges, certaines ont zebrées ma peau d'autre font des taches circulaires brunes

Des mollets aux cuisses, du ventre aux bras, partout des traces...Je ne comprends pas, je ne comprends plus...J'hurle le nom de mon Amour. Les épais murs en pierres ne me répondent pas. Je suis coincée ici , j'y étais venue pour me faire soigner, me voila enchainée mais pourquoi?

La question tourne et retourne dans ma tete avant que je la prononce à haute voix : Pourquoi?PouRQUOI??

Je tente de me defaire de mes chaines sans succès, la force me manque et aucun outil utile à portée de main!
Soudain la porte s'ouvre : une femme toute de noir vétue s'approche de moi. Je peux sentir sa peur, elle émane de chaque pore de sa peau. Je suis sur la defensive, ramenant mes bras devant mes genoux, prete à bondir aussi loin que le permet ma chaine si elle m'attaque.

Je remarque seulement plustard qu'elle m'apporte une pitance et un brochet d'eau.
D'une voix rauque que j'ai peine à reconnaitre moi meme, je m'adresse à elle :

" _ Que fais je ici? Pourquoi ces chaines? Pourquoi ces traces?
La nonne à un regard étrange quand elle daigne enfin se retourner vers moi et me réponds d'un air apeuré et dégouté :
"Vous avez eu la peste...et etes possédée par le Démon!"

Sur ce, elle se signe à tout va et me jette ma gamelle au sol avant de repartir en courant.
A quatre pattes , je la mange affamée, avec les mains, tentant d'assimilé l'info...


***Quelques jours avant notre époque,***

J'avais réussi à force d'amabilité à gagner la confiance d'une des jeunes femmes qui m'entouraient mais surtout la clé des champs.Mon envie de liberté était énorme et me savoir cloitrée ici, momifiée quasiment par tout ces bandages me rendais folle. Je ne voulais qu'une choce, mon mari et mon fils....et du sang...Oh oui du sang!

Je secouais la tête, chassant ainsi ma dernière idée et profitant d'une nuit sans lune, je m'enmitoufflais dans une grande cape à capuche noir et sortie sans bruit du monastere.

Au pied du mur, je savourais ma liberté acquise, le museau en l'air pour en humer l'odeur.
La foret endormie et humide, les champignons, les animaux...La terre meuble est fraiche sous mes pieds et délicatement douce, je revis et je m'élance dans une course folle vers chez moi...chez nous! Je voulais lui faire la surprise et toquais donc à la porte de notre maison....



Revenir en haut Aller en bas
kisscool
Beau Dieu @
kisscool

Messages : 217
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 32
Localisation : Semur

Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort... Empty
MessageSujet: Re: Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort...   Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort... EmptyJeu 23 Sep - 23:04

( Il y a quelque mois,un peu partout dans Sémur )


Un homme marche dans les ruelles de Sémur,les pieds semblent savoir où aller,dans les mains se trouve un bouquet de fleur,le regarde d'un bleu si clair d'habitude est aujourd'hui sombre,comme éteint. Des jours et des jours que cette tête blonde se rend au même endroit,des jours et des jours que la porte des cette endroit le claque au nez " ce n'est pas possible Messire,vraiment désolé,on vous préviendra le moment venu",la même réponse à chaque fois,le même désespoir sur le visage du zombie blond,un peu plus grand chaque jour.

Cet homme blond qui marche dans les ruelles de Sémur tout les jours,pour suivre ce rituel,ce blond qui était si joyeux,si bienveillant si d'agréable compagnie n'était plus que l'ombre de lui même. Depuis que sa femme avait était obligé d'aller se faire soigner au couvent,il sombrait chaque jour de plus en plus dans le demi vivant. Inquiet,anxieux,il est devenu un ermite,lui passé sa vie dans les tavernes,il les fuyait et quand il y était,il affichait un sourire qui dépanne même s'il avait mal au coeur. Il rassurait ces amis,pour se rassurer un peu lui même aussi,mais l'envi y était de moins en moins en moins,les journée était longue,les nuit parsemé de cauchemard,de rêve..... Proche de la folie,son fils était la sentinel de sa démence,ceux qui l'empêcher d'être complètement désespérer,il lui rappelait sa douce,il lui rappelait pourquoi il ne devait pas perdre espoir,ces rares véritable sourire n'apparaissait que pour ce fils tant aimé.

Mainte et mainte fois il avait essayé d'entrer de force,subtilement ou avec de l'aide dans ce couvent,mais il était aussi imprenable que le château du roy,ce qui n'était pas pour rassuré le Blond,mais il abandonna bien vite l'idée de parvenir a entrer,les séjour passé en prison était des cause de ce renoncement. Il s'accrochait au mince espoir qu'il lui resté,au battement de ce coeur que battait pour elle,qui le maintenait en vie,qui lui donné la force d'y croire.



Un moment plus au moins de notre époque


Il venait de couché son fils,il venait de passé des rares moment ou il se sentait vivant,le fils rempli une parti du coeur du blond,des moments ou il était supportable pour lui de vivre. Notre homme était dans sa chaise,en face du feu,il regardait les flammes dansé qui lui rappelait combien il était misérable,comme il avait abandonné sa femme au pire souffrance,comment il était pas a sa coté. Les remord était un sentiment qui lui vint depuis quelque mois,il se sentait faible et pathétique de rien pouvoir faire pour la femme qu'il dit tant aimé.

Il s'attendait à encore finir dans ces rêve,hallucination,il ne savait plus lui même,ces rêve ou il se voyait courir après une silhouette mais sans jamais la rettrappait,il sorti de la brume en entendant des coups a la porte. Il soupira,il ne voulait voir personne,mais les gens venait quand même,inquiet de plus le voir,il sortait ces excuse habituel " la foret...la boulangerie.." du bla bla pour contentait les gens.

Il se leve d'un pas lasse et ouvrit la porte,il regarda de la tête au pied la personne,une personne couverte de la tête au pied mais qui lui semblait si familière

C'est pourquoi???


Revenir en haut Aller en bas
Oderay

Oderay

Messages : 24
Date d'inscription : 05/03/2009

Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort... Empty
MessageSujet: Re: Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort...   Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort... EmptyJeu 23 Sep - 23:09

La porte s'ouvre et mon coeur bat la chamade..Me voudra t'il encore? Couverte de cicatrice et de trace? Me voudra t'il encore sachant ma possession?

J'ai peur et j'ai hate qu'il ouvre. Hate de sentir enfin l'odeur de chez nous , de lui de notre fils. Cette odeur si familiere et si douce à mes souvenirs.

Je n'ose leverr la tête, laissant la capuche me cacher la moitiée du visage et murmure :


C'est pour un baiser...
Revenir en haut Aller en bas
kisscool
Beau Dieu @
kisscool

Messages : 217
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 32
Localisation : Semur

Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort... Empty
MessageSujet: Re: Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort...   Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort... EmptyVen 24 Sep - 2:18

Une voix qu'il reconnaitrait entre mille,un douce mélodie qui résonne,le charme a chaque fois...il ne voulait y croire,sont esprit lui avait tellement de fois joué des tours. Bien que la,les sensations était diffèrent,plus réel.
Il ne sait combien de temps il regardait ce visage à moitié découvert,ce visage qui lui manqué tant,qu'il voyait tout les soirs dans ces rêves,les mots sortait de sa bouche mais il lui si semblait si lointain


Ode...ma femme...ma vie...ma raison de vire...


Les larmes arriva a ces yeux,la larme n'a pas eu le temps de couler le long de sa joue qu'il prenait déjà Ode dans ces bras. Si c'était une illusion,il était a bout,il voulait céder a la folie de croire qu'elle était vraiment la pour retrouver le sourire. Il approcha ces lèvres aux siennes et l'embrassa longuement,il su a se moment qu'il ne rêvait pas,qu'elle était bien la,entre ces bras. Il se prenait la réalité en pleine figure,et cette réalité lui plaisait énormément. Il abandonna les lèvres de sa femme,et plongeant sont regard mouillé dans le sien

C'est bien toi,Ode..je t'aime si tu savait à qu'elle point

Il la reprit dans ces bras et repartit dans un long baiser de tout l'amour contenu en lui qu'il n'avait pu lui donner depuis que le sort les avait séparer
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort... Empty
MessageSujet: Re: Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort...   Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un retour inespéré ou quand l'amour sauve de la mort...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand un dragon sauve une reine au lieu de la manger [PV Gala et Meri] terminé
» Mon amour viendra-t'il ?
» L amour vient toujours au moment ou on ne l attend pas (PV Coeur de Nuit)
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Village de Sémur en Bourgogne :: Les Faubourgs de Sémur :: Les Maisonnettes :: Chez Kisscool, au 23 rue des Vaux-
Sauter vers: